Written by: Gare au Gourou 🧞‍♂️

I’m the Guru, Bitch !

⏱ Temps de lecture : 4 mn 50

Mais Comment fonctionne Gare au Gourou

J’aimerais qu’on parle un peu de ce que signifie le mot “gourou”. 

Guru : en sanskrit LOURD

Source : sanskrit

Le “guru” traditionnel est une personne très avancée spirituellement.  

Une personne qui a atteint  la libération intérieure « moksha » et dont le seul objectif complètement désintéressé dans sa relation à son disciple, est de l’amener vers cet état ultime d’être

Clairement, on n’en est pas là 😆

En revanche ce qui m’intéresse dans le concept c’est ce détail : 

Un maître vit ce qu’il enseigne. Sa vie est un exemple. 

Si dans la tradition le gourou est la sagesse incarnée, il n’empêche qu’il est lui aussi, sur un chemin. 

On enseigne ce qu’on a besoin d’apprendre. 

Si ma vie devait être un exemple, elle serait l’illustration de tous les combats que les personnes qui me lisent et qui me suivent mènent au quotidien.

Gourou vs Coach : l’ultime combat

Ces 15 dernières années, tu sais, j’ai été coachée, accompagnée, conseillée, formée. 

Je te parle d’investissements colossaux en coaching et en formation, notamment sur les 10 dernières années : consulting, marketing, selling, copywriting et autres making brouzoufs par millions, mais aussi le yoga (évidemment), le reiki (niveau 1), le design humain, la loi de l’attraction et la pose d’eye liner (bon j’avoue ça c’était un tuto youtube). 

La première fois qu’on m’a parlé de promesse et de cible  …

Honnêtement j’ai rien compris.

Le mec me dit de faire une phrase qui dit « je m’appelle Fanny, j’aide TELLE PERSONNE à faire TEL MOUVEMENT de A vers B SANS (insérer ici tout ce qui fonctionne pas) mais plutôt (insérer ici ma méthode). 😳

La cible on en parle ? 

Le secret de la vente se situe dans la connaissance de ta cible. 

Il faut le connaître mieux qu’il ne se connaît lui même. 

Il faut savoir ce qui le fait vibrer, pleurer et ce qui l’empêche de dormir.

A ce stade de l’histoire je ne savais même pas ce qui ME faisait pleurer, vibrer ou m’empêchait de dormir. 

C’est bien simple, après quelques mois c’était juste de trouver cette p**** de promesse qui m’empêchait de dormir. J’étais pas loin de prendre un coach pour comprendre ce que voulait mon coach. 

Avoir une cible la plus unique possible : si tu choisis les femmes entrepreneures, t’es bien. Les femmes entrepreneuses dans le secteur du bien-être, t’es magnifique, mais alors si tu deviens le spécialiste de la gestion des cycles des femmes entrepreneuses dans le secteur du bien-être qui aiment le roller derby, t’es le roi des ananas !  

Moi j’aime juste les gens laisse moi tranquille !

Et puis il y a eu ce jour où j’étais au fond du trou et sur mon lit (c’est un zeugma).

Honnêtement j’étais au bord du burn out. 

Je me sentais incapable d’utiliser les méthodes qui pourtant certifient la réussite, je ne me voyais pas faire des pages de vente de 10 kilomètres, appuyer sur la douleur pour vendre ta méthode comme de l’eau dans le désert, chercher la “niche à essorer”. 

Ce sujet, j’en parle un peu plus dans cet article : Le problème avec le coaching 

Pour résumer, on vend des choses qui touchent la personne et on utilise des méthodes marketing hyper agressives pour le faire. 

Et soudain on comprend pourquoi le monde médical et juridique ont un ordre et une déontologie. 

Et tu sais, ça peut vite devenir sectaire. 


Quand tu es “sous influence” que tu écoutes ton coach qui t’a promis que sa méthode fonctionnait seulement si TOI tu en étais digne, que tu n’es pas en phase avec cette méthode et pourtant, tu t’accroches, et tu y crois et tu ne vois pas l’évidence. 

C’est juste que ton coach n’est pas un coach, c’est un formateur déguisé. 

Et peut-être que ce n’est pas d’un coach dont tu as besoin. 

Mais alors quoi ? Un psy ? Un conseiller ? Une maman ? Une pizza 4 fromages ? 

Ce soir là j’ai eu au téléphone la personne que j’appelle “mon gourou” (mais en fait c’est ma soeur), la personne qui va toujours regarder mon problème avec bienveillance, avec l’envie sincère et réelle de m’aider à le résoudre, sans se préoccuper de ce qui résonne chez elle.

Elle m’a aidé à prendre une décision radicale. 

Faire ce que j’aime pour les gens que j’aime. 

Leur raconter mon chemin et leur faire profiter de tous les enseignements que je tire. Je veux juste les accompagner. Être à leurs côtés. 

Alors j’a mis en perspective ces notions de coaching et de gourou et l’idée de ce blog m’est venue. 

En réalité tu te doutes bien que tout cela n’a que l’importance qu’on veut bien lui donner. 

Je ne suis ni coach ni gourou, ni formatrice, ni consultante, ni ghostwriter, ni auteur, conférencière, social media ou branding expert, marketeuse et prof de yoga. 

Tout ça ce sont des choses que je fais. 

Ce sont mes compétences, pas qui je suis. 

Mais si je devais suivre les préceptes de la secte Marketor je te dirai les choses ainsi : 

 Précepte numéro 1 : Développer ton unicité

Tu peux être le SPECIALISTE de quelque chose, ou bien le SEUL à faire quelque chose ou bien CELUI qui fait les choses différemment des autres. 

Alors j’ai deux options : 

La  seule coach qui en sait moins que toi.

ou

Le seul gourou en dev perso qui fait sa morning routine à 14h 

Précepte numéro 2 : Creuser ta cible en profondeur au lieu de la creuser en largeur

Ma cible est composée de gens qui sont des êtres humains.

Dans ces gens il y a des indisciplinés et des esprits subversifs ou un peu rebelles, de renégats du marketing et déçus du coaching, des ambitieux, rêveurs, bloqués dans leur esprit critique, celui qui pousse à toujours faire « différent des autres » et qui entretiennent un rapport particulier aux moules (l’objet, pas le fruit de mer). Mais aussi des gens qui ont des objectifs ambitieux et qui veulent s’amuser sur la route et créer un quotidien qui leur ressemble. 

Evidemment si tu n’aimes pas ce que je dis, tu n’es pas dans ma cible (marketing répulsif 3000).

Précepte numéro 3 : avoir une obsession tenace pour les problèmes de tes clients

Et pour ça mon ami, ça tombe formidablement bien. 

J’ai exactement les mêmes problèmes que mes clients. 

C’est précisément pour ça que j’ai compilé autant d’éléments pour les régler ces problèmes là.

Comme un plombier a lui aussi des toilettes et des fuites, finalement.

J’ai juste énormément d’outils pour apprendre à les gérer ces problèmes. 

Voila, c’est tout pour cette fois, mais si tu veux j’ai abordé un autre message dérangeant des coachs et gourous en tous genre dans un autre article : Le principe foireux de « la meilleure version de toi même »

🙏

Fanny.

(Visited 217 times, 1 visits today)

Inscris-toi à la newsletter des indisciplinés
Last modified: 26 janvier 2021